EDITO

TAM TAM 2016, 7ème édition

IDEOT, TOIDE, ETIDO, DOITE,
TOÉDI
(ou presque…)

Eh oui la pertobe est périubée! Les fesvatils disrapaissent et les dubgets midinuent.

La tulcure est en gerdan et l'obsrancutisme pointe le bout de son zen.

Les tarsistes, les sumiciens, les codémiens, les sandeurs, les cheurtans, les carcissiens, tous les bansaltinques et même les ramionnettistes ont un lerô importitan à jerou.

C'est grâce à notre dirésion, à notre lucot et surtout à notre hurmou que nous devons vereler le lachenge, le fédi. Soyons impernenttis.

Et c'set grâce à vous, ô blicpu que nous tensons nos ailes ssouper!

Alors oui, c'est reparti pour TAM TAM, un tout p'tit guiguine TAM TAM, mais un vrai TAM TAM quand même.

Et un grand MERCI aux lieux qui nous soutiennent et qui font raisonner le festival à travers l'Île : le Théâtre du Grand Marché et le Théâtre Canter à Saint-Denis, la salle Georges Brassens aux Avirons, Fée Mazine à Saint-Pierre et Les Bambous à Saint-Benoit.

Avec une mention spéciale pour Les Bambous qui organisent cette année un TAM TAM complétement à l'est : STRAPANTIN du 11 au 20 octobre.

Vous yevo, y'a de l'ospeoir.

À bas la romosité et vevi TAM TAM !

Les Balerts